Les 3 piliers de la créativité

Dans le cadre de notre série d'article sur la créativité, voici notre deuxième texte sur les piliers de la créativité.  Au Braincamp, nous passons beaucoup de temps à nous demander comment être plus créatifs... 5 éditions plus tard, on commence à développer des pistes de solutions :)

---

1. Déconnecter

 

Plusieurs études suggèrent qu’il est bénéfique de laisser les enfants s’ennuyer, car ce sont des moments où ils mettent en pratique leur créativité. L’ennui peut être un grand stimulateur d’idées. 

 

Dans notre quotidien, nous sommes bombardés d’informations et notre cerveau ne se repose que trop rarement. Que ce soit par les constantes distractions du web, l’abondance de médias accessibles sous toutes les formes, le fait que nous sommes tous connectés en temps réel 24 heures sur 24, notre mode de vie super actif nuit à la créativité. Pour laisser les idées se former, on doit laisser le cerveau respirer. On doit déconnecter du quotidien, et pratiquer l’ennui cérébral. 

Photo par mike dennler pour Unsplash

Photo par mike dennler pour Unsplash

 

La déconnexion peut être pratiquée sous forme courte ou longue : un week-end complet sans téléphone ou juste une pratique de méditation de 15 minutes par jour peuvent être bénéfiques. Ça permet à votre cerveau de prendre une pause, et ça lui donne l’espace nécessaire pour laisser les idées se former. 

 

L’important, c’est d’être conscient du pouvoir de la déconnexion, et l’intégrer à son mode de vie. Les effets bénéfiques se feront ressentir à long terme. 

 

2. Sortir de sa zone de confort

 

L’homme est une créature d’habitudes et de confort. C’est normal, la routine est sécurisante et permet d’atteindre un bon niveau de productivité. Cependant, un cadre trop rigide empêche les élans de spontanéité et la flexibilité nécessaire à la créativité. 

 

Pour être créatif et surmonter la réticence au changement, il faut vaincre la peur de l’échec et oser le risque. Par où commencer ? En adoptant la nouveauté. Ça peut être l’essai de nouvelles activités, l’apprentissage de nouveaux sujets ou la pratique de nouveaux sports. S’adapter à la nouveauté est l’un des meilleurs exercices pour le cerveau. En plus de créer de nouvelles connexions mentales, relever des défis quotidiens permet d’apprivoiser le stress et la peur d’une situation nouvelle, augmente la confiance en soi, et donne une nouvelle perspective.

Photo par Jakob Owens pour Unsplash

Photo par Jakob Owens pour Unsplash

 

On peut facilement sortir de sa zone de confort : nul besoin de faire un trekking de 12 jours au Népal pour oser la nouveauté. Juste implanter des changements graduels à une routine peut être incroyablement bénéfique. Par exemple, changer de route pour le travail peut améliorer votre esprit créatif. 

 

Alors, pour retrouver votre créativité, essayez dans la prochaine année de relever un défi, de pratiquer votre spontanéité ou d’apprendre une nouvelle activité !

 

3. Pratiquer la curiosité

 

La curiosité est peut-être l’ingrédient #1 de la créativité. Steve Jobs disait que la créativité est simplement la capacité de connecter des idées ou concepts. Pour être créatif, il faut s’inspirer, se stimuler et être attentif à notre environnement. La curiosité, ça s’entretient : lectures, rencontres, discussions. Enfants, notre imaginaire était nourri d’histoires de chevet, de jeux Lego et de cabanes improvisées dans les arbres. Adultes, nous devons retrouver les sources qui nous inspirent et les poursuivre activement. Si une visite au musée vous donne envie de soudainement refaire le monde, allez-y régulièrement. Si c’est plutôt le cinéma qui vous donne des papillons dans le cerveau, faites-en un rituel hebdomadaire. 

 

Photo par Matt Palmer pour Unsplash

Photo par Matt Palmer pour Unsplash

La créativité, comme la forme physique, s’entretient de façon régulière. Il faut faire des efforts constants pour la développer et la maintenir.

 

Combien de fois par semaine allez-vous au gym ? Et combien de fois développez-vous activement votre curiosité, essayez-vous de nouvelles choses, ou prenez-vous le temps de décrocher ?